Accueil/Adopter/L'accueil du chat/L’acclimatation du chat

L’acclimatation du chat

L’acclimatation du chat 2017-11-03T13:49:26+00:00

l'acclimation du chatVotre petite boule de poils est bien arrivée dans sa nouvelle maison… mais comment lui permettre de s’acclimater au mieux dans cet environnement encore inconnu ? Si la rapidité à laquelle votre nouveau compagnon va s’adapter à son foyer dépendra surtout de son caractère, il existe tout de même quelques règles simples pour que cette période se passe au mieux, et lui permette de devenir un chat adulte bien dans sa peau !

Un nouveau membre mobilise tout le foyer

Un chaton bien acclimaté s’épanouira davantage, et sera bien plus facile à vivre une fois adulte. C’est pourquoi il est crucial de réussir à établir un climat affectif dès ses premiers moments avec vous.

Après avoir correctement préparé votre foyer pour accueillir ce nouveau membre, mettez toute la maisonnée à contribution : l’accueil d’un nouvel arrivant doit être reconnu par tous. Indiquez aux enfants les règles à suivre, habituez les éventuels autres animaux domestiques à ce nouveau camarade, et laissez le chaton se familiariser avec chacun.
N’hésitez pas à le manipuler, en douceur bien sûr, afin de l’habituer à votre odeur, vos gestes, votre voix et vos réactions.

Faites connaissance !

Si le chaton doit s’habituer à vous, l’inverse est également vrai. Observez-le, sachez reconnaître ses mimiques et ses comportements. Ne le perturbez pas quand il a sommeil, mais proposez-lui plutôt un endroit douillet où dormir. Laissez-le tranquille quand il fait ses besoins ou sa toilette, et félicitez-le quand il réussit à être propre. Accompagnez-le dans ses découvertes et ses jeux ; tout en lui rappelant les interdits.

Et s’il a peur ?

Même si les chatons sont habituellement curieux et stimulés par un nouvel endroit, qu’ils chercheront à explorer dès que possible, il arrive toutefois qu’un chaton soit un peu effrayé durant les premiers jours suivant son arrivée. Il vit un tel changement ! Suivant s’il a passé ses premiers mois entouré de frères et sœurs, d’autres animaux, d’enfants, ou non, il ne réagira pas de la même façon à l’environnement proposé par votre foyer.

Ne le brusquez pas s’il montre des signes de frayeur, rassurez-le en lui parlant doucement, en évitant les gestes brusques et en le caressant. Essayez d’associer votre présence à des choses agréables pour lui, par exemple en lui fournissant quelques friandises adaptées. Quand il aura passé quelques jours au sein d’une maison où tous lui apportent des soins et se montre doux avec lui, il n’y aura pas de raison que votre chaton continue d’avoir peur… et il tentera alors de faire ses premières bêtises !