Accueil/Adopter/L'accueil du chat/Comment choisir un chaton en bonne santé ?

Comment choisir un chaton en bonne santé ?

Comment choisir un chaton en bonne santé ? 2017-10-25T00:12:08+00:00

choisir un chaton en bonne santéAdorables petites boules de poils, les chatons peuvent parfois cacher des pathologies plus ou moins sérieuses. Quelques critères sont à prendre en considération avant de choisir de manière définitive celui ou celle qui deviendra un nouveau membre de la famille.

Le poil, un signe de bonne santé

Un chaton en pleine forme présente un poil touffu, lisse, brillant, exempt d’amas de poils (bourre ou nœud). En passant la main on ne doit pas sentir de croûtes. De même tout ce qui ressemble à de la pelade, à des zones sans poils ou la présence d’un amas de poils collés autour de la zone périnéale doit alerter. Un anus sale, aux poils collés est signe de diarrhée.

Attention aux yeux !

L’aspect général des yeux est aussi un bon indicateur de l’état de santé d’un petit chat. Les yeux doivent être :

  • Clairs (sans taches sur la cornée)
  • Propres (sans écoulement). Des yeux qui coulent peuvent laisser supposer une conjonctivite ou un problème respiratoire
  • Bien ouverts
  • Sans rougeurs

La troisième paupière ne doit absolument pas être visible. Cette troisième paupière remonte et se remarque en cas de problèmes digestifs, de vers, de gastroentérite ou de problème neurologique.

Faire suivre un jouet au chaton permet de tester ses réactions aux mouvements.

Une bonne santé à vue de nez

Le nez doit être froid, propre, humide et sans mucosités ou écoulement muqueux. Toute respiration sifflante (notamment chez les persans), éternuements ou toux persistante doivent alerter. Le nez qui coule associé à des éternuements sont le signe d’un coryza.

Savoir lire dans le creux de l’oreille

Les oreilles d’un chaton n’ont aucune raison d’être autrement que propres et de couleur rose. La présence de tâches noirâtres, d’un écoulement cireux et des grattages incessants sont bien souvent le signe d’une gale d’oreilles. Cette infection se soigne bien mais un chaton venant d’un élevage où sévit la gale est signe que l’animal souffre d’un manque d’hygiène pouvant être la cause d’autres pathologies.

Une attention particulière doit être portée aux chatons blancs aux yeux bleus qui sont parfois atteints de surdité. Il est conseillé de faire du bruit (taper dans les mains) pour constater qu’ils entendent correctement.

Les dents, quelques signes qui ne trompent pas

Les mâchoires doivent avoir la même longueur notamment chez les Persans et les Siamois qui ont tendance à montrer une « moose asymétrique » signifiant que les mâchoires ne sont pas identiques, l’une étant plus longue que l’autre.
Ce problème est à l’origine d’un mauvais alignement des dents et de graves conséquences parodontales. Le frottement, les unes contre les autres, de dents anormalement alignées finit par abîmer l’émail et entraîner le bris des dents. Des dents blanches et apparentes sont également un signe de bonne santé.

Le ventre

Souvent proéminent et très arrondi, le ventre des petits chats ne laisse cependant pas voir le nombril. Si ce dernier est proéminent c’est la manifestation d’une hernie ombilicale. Un ventre arrondi ne veut pas dire ballonné. Si tel est le cas, le chaton souffre certainement de diarrhée, de troubles digestifs ou d’une mauvaise alimentation.

Un comportement qui en dit long …

Un rapide examen des pattes suffit pour rassurer sur l’état de santé du chat. Avec des pattes bien droites et bien formées le chaton sautera et se déplacera sans difficultés. Un bébé chat doit se déplacer sans boiter et avoir un bon équilibre.

En observant le comportement du chaton avec les autres petits de la portée et également avec sa mère, on décèle la personnalité de l’animal. Un chaton en pleine santé est éveillé, curieux de son environnement et très actif mais certains sont plus « énergiques » que d’autres. Il appartient à chacun de savoir s’il préfère un chat calme ou un concentré d’énergie.

D’une manière générale il est préférable d’attendre que le chaton ait atteint l’âge de 3 mois. Il sera alors sevré, vermifugé et vacciné. La présence de sa mère jusqu’à cet âge minimum est indispensable pour lui apprendre à se socialiser. C’est la mère qui apprend à sa progéniture à se comporter envers les autres animaux et les humains. Un chaton enlevé trop tôt à sa mère peut présenter des troubles du comportement.