Accueil/Eduquer/Apprentissage du chat/L’imitation chez le chat

L’imitation chez le chat

L’imitation chez le chat 2017-10-28T15:42:20+00:00

L'imitation chez le chatTous les chatons, instinctivement, calquent leurs comportements sur ceux de leur mère. Plus tard, cette capacité d’imitation se développera en observant leurs compagnons de jeu mais aussi nous, les humains.

Un apprentissage essentiel

C’est en tentant d’imiter ce que fait sa mère que le chaton apprend à réagir aux différents stimuli de son environnement. Lorsqu’un petit chat est sevré trop tôt, il n’a pas la possibilité d’imiter sa mère et ses congénères suffisamment longtemps ; aussi, il pourra plus tard présenter des problèmes au niveau de la sociabilité et de la propreté.

Quand une portée de chatons passent du lait maternel à de la nourriture solide, il y a de fortes chances que l’un d’entre eux a aperçu sa mère en train de manger et qu’il tente de l’imiter. Par la suite, toute la fratrie suivra son exemple. Plus tard, cet apprentissage développera chez lui la prédation, un instinct naturel qui l’aidera à survivre en chassant pour trouver de la nourriture, en cas de besoin. Il saura également mieux se défendre.

Les renforcements de l’imitation

Ils peuvent être internes, lorsque le chat reproduit tout simplement le comportement observé ; ou externes, lorsqu’il reçoit une récompense pour l’avoir reproduit. S’il remarque, par exemple, que le chien reçoit une caresse lorsqu’il place ses pattes sur les genoux de son maître, il va probablement imiter le comportement du chien pour recevoir une caresse à son tour.

En renforçant chez lui l’observation qui conduit à l’imitation, l’animal devient à la fois plus audacieux et plus prudent. Entre le chat et son propriétaire, s’établit alors un lien de confiance. Cette période de l’imitation est très importante, car c’est à ce moment que le chat commence à socialiser.

L’influence de l’homme

Les humains constituent, pour le chaton, d’autres modèles à observer et à imiter. Aussi, dans le cas d’un maître nerveux ou agressif, l’animal deviendra plus stressé et anxieux. En consultation, il se laissera manipuler moins facilement qu’avec un maître calme. Cela peut même nuire au contact qu’il peut avoir avec d’autres animaux et/ou humains présents dans son environnement immédiat. Si, au contraire, vous prenez le temps de l’éduquer avec patience et gentillesse, vous l’aiderez à acquérir de la confiance et de l’ingéniosité.

En définitive, on peut dire que si plusieurs comportements du chat sont instinctifs, une grande partie d’entre eux découlent de l’imitation. Aussi, il est important qu’il ne soit pas entouré de compagnons de jeu (animaux ou enfants) trop turbulents ; sinon il pourrait prendre de mauvaises habitudes difficiles à changer…