Accueil/Eduquer/Le comportement du chat/Chat malpropre : causes et solutions

Chat malpropre : causes et solutions

Chat malpropre : causes et solutions 2017-11-25T18:34:57+00:00

les chats malpropres : raisons et solutionsGénéralement, le chat est un animal propre et discret, mais il peut arriver parfois qu’il salisse en-dehors de sa litière. Quelles peuvent en être les raisons ?

Pour différents motifs

Contrairement à ce que l’on croit souvent, il ne s’agit pas de la manifestation d’une petite vengeance de la part d’un chat contrarié. En premier lieu, une litière mal entretenue, surtout si elle est utilisée par plusieurs chats, ou si elle est placée dans un lieu très en vue, peut inciter votre petit félin à faire ses besoins un peu plus loin.

Lorsque c’est possible, disposez d’autant de litières que du nombre de chats. Comme ils ont besoin d’intimité lorsqu’ils doivent se soulager, un endroit très passant et bruyant peut les rendre nerveux. Le bac doit également se trouver loin du bol de nourriture.

L’odeur des produits utilisés pour le nettoyage de la litière en incommode certains. Pour cette raison, mieux vaut éviter d’employer des agents nettoyants forts qui agressent l’odorat sensible d’un chat. Le bicarbonate de soude avec quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre dans de l’eau chaude conviendront mieux. L’eau de Javel et l’ammoniaque sont à éviter, car elles stimulent la miction.

Des raisons d’ordre psychologique

On parle désormais du « stress du chat » pour qualifier un comportement psychologique particulier lorsque celui-ci devient malpropre ou soudainement agité ou agressif. Il peut s’agir de sa façon de marquer son territoire avec son urine, s’il n’est pas à l’aise en présence d’un autre animal ou de plusieurs.

L’arrivée d’un nouvel enfant ou d’un nouvel animal, la présence d’invités bruyants, un déménagement ou encore un deuil qui frappe la famille, font partie des modifications majeures qui peuvent affecter l’équilibre psychologique d’un chat. Assurez-vous qu’une personne de la maison n’adopte pas un comportement brutal ou excessif avec lui.

Quelles solutions ?

Tout d’abord, les punitions et les cris ne règlent jamais ce problème ; cela risque plutôt de l’aggraver. En premier lieu, tentez d’identifier la cause de ce comportement. Si vous surprenez le chat en fragrant délit, prenez-le et déposez-le calmement dans sa litière. Plusieurs vétérinaires recommandent l’usage de vaporisations de Feliway ou de Felifriend près de la litière ; ce sont des produits efficaces à base de phéromones qui apaisent l’insécurité du chat.

Si, malgré tout, la situation perdure, il peut s’agir d’un trouble émotionnel plus grave à traiter ; vous devrez alors consulter un vétérinaire qui lui prescrira un psychotrope pour un certain temps. Le traitement peut durer quelques mois, dans certains cas 6 mois, mais une amélioration significative peut être notée au bout de deux semaines. La phéromonothérapie peut être associée à ce traitement.

Régler ce problème peut prendre un certain temps, mais une fois de bonnes habitudes acquises, le comportement déviant ne devrait pas se reproduire.

«