Accueil/Nourrir/L'alimentation du chaton/Les chatons non allaités

Les chatons non allaités

Les chatons non allaités 2017-11-19T23:08:43+00:00

nourrir chatons non allaitésPlusieurs raisons peuvent entraîner le fait qu’un chaton ne soit pas allaité par sa mère, il faudra alors que vous vous substituiez à elle pour que le chaton survive et se développe dans les meilleures conditions. Lait, doses, fréquence, etc., découvrez tout ce qu’il y a à savoir lorsque l’on doit s’occuper d’un chaton non allaité.

Chatons non allaités : quelles raisons ?

L’absence de la mère ou son incapacité à allaiter sont les deux raisons qui font que les chatons ne sont pas allaités.

L’absence de la mère peut résulter de son décès, ou simplement de l’abandon de sa portée. Bien que ces raisons soient les plus souvent observées lorsque l’on parle de chatons non allaités, il arrive également que la mère soit présente mais tout simplement incapable de nourrir ses petits. Cela peut résulter notamment d’une production de lait insuffisante, d’une maladie ou d’un état de faiblesse général.

Quel lait pour remplacer celui de la mère et quel contenant ?

Afin de remplacer le lait de la mère absente ou incapable d’allaiter, vous devez utiliser un lait spécialisé que vous pouvez vous procurer auprès d’un vétérinaire.

Comme le lait maternisé pour nos bébés humains, le lait pour chaton se présente sous forme d’une poudre à mélanger à de l’eau. Chaque marque vous indiquera directement les quantités d’eau à utiliser en fonction des quantités de poudre.

Pour faire ingurgiter le lait au chaton, on utilise un biberon, ou bien une seringue pour les plus petits félins.

La fréquence du nourrissage des chatons

Plus les chatons sont petits, plus la fréquence de nourrissage doit être importante. Cela est donc extrêmement prenant pour vous. Le chaton doit recevoir du lait jour comme nuit. Généralement, on nourrit les chatons 7 à 8 fois par jour (24 heures) durant leur première semaine de vie. Cela représente donc un biberon toutes les 3 à 4 heures.

On réduit ensuite les doses en passant à 6 biberons par 24 heures la deuxième semaine, 5 biberons par 24 heures lors de la troisième, et ainsi de suite jusqu’à atteindre 2 biberons par 24 heures au cours de la sixième semaine.

L’administration de lait se couplera de l’ingurgitation de nourriture solide pour le chaton dès le 30ème jour environ : c’est le début du sevrage.

Les doses évoluent également avec la fréquence, pour cela référez-vous aux informations et aux consignes fournies par le distributeur de lait maternisé (indications sur la boîte généralement). Quoi qu’il en soit, plus le chaton grandit et grossit, plus on augmente les doses de lait et moins on le nourrit fréquemment.

L’importance de l’hygiène

Les chatons sont particulièrement fragiles et sensibles aux germes. Il est donc primordial de veiller à ce que l’allaitement artificiel se fasse dans le respect le plus strict des règles d’hygiène. Lavez-vous très soigneusement les mains avant de préparer les biberons de lait et de les donner aux petits chats.

Les biberons ou seringues doivent être nettoyés avec le plus grand soin et éventuellement stérilisés avant chaque utilisation. En ce qui concerne le lait maternisé lui-même, vous devez impérativement respecter les conditions de conservation de la boîte et ne préparer le mélange poudre/eau qu’au dernier moment.

En respectant ces règles de base, vous préserverez la santé de vos chatons.