Accueil/Nourrir/L'obésité chez le chat/Comment prévenir l’obésité du chat ?

Comment prévenir l’obésité du chat ?

Comment prévenir l’obésité du chat ? 2017-11-19T23:18:48+00:00

L'obésité du chatL’obésité est une maladie qui guette chaque chat, surtout lorsque celui-ci a peu d’occasions de se dépenser. Par ailleurs, c’est davantage chez les chats d’appartement que chez les chats vivant en maison avec jardin, que l’on constate le plus fort taux d’obésité.

Pour prévenir l’obésité du chat, il faut d’abord veiller à son alimentation et à son environnement.

Veiller à l’alimentation du chat

Dans la nature, le chat chasse ses proies, puis les mange. Cela se reproduit une dizaine voire une vingtaine de fois dans la nature. Ainsi, le chat est habitué à faire de tout petits repas, mais fréquents. Le problème des chats d’appartement, c’est qu’ils sont en général nourris deux fois par jour, avec de grandes quantités. Cela génère du stress chez le chat, qui n’a pas accès à la nourriture quand il le veut. Par peur de manquer, il va donc, à chacun de ses repas, manger très rapidement. Le propriétaire croira alors que le chat n’a pas mangé à sa faim, et lui remettra de la nourriture… Et pas que des croquettes ! Parfois, c’est de la pâtée, qui fait davantage grossir. Nous sommes donc dans le cadre d’un cercle vicieux.

La première solution réside donc dans la distribution des repas. Deux possibilités s’offrent à vous : de tout petits repas plusieurs fois par jour, ou bien une gamelle de croquettes à disposition du chat, accessible en permanence, pour qu’il puisse gérer lui-même ses propres repas.

La seconde solution est sans doute la moins contraignante, car vous n’avez pas à remettre de croquettes avant plusieurs jours.
Un autre problème survient après la stérilisation du chat. Une fois stérilisé, ses besoins énergétiques diminuent, mais il mangera autant qu’avant. En outre, il fera moins d’activité physique, et aura donc tendance à s’engraisser. Contre ce problème, une solution : les croquettes spéciales « chat stérilisé », plus nourrissantes, et donc ingurgitées moins vite par le félin.

Aménager l’environnement du chat

Le chat doit avoir l’occasion de se dépenser. Si vous avez un jardin, laissez-le sortir, chasser, grimper aux arbres, voir les autres chats. Le chat peut dépenser toute son énergie pour essayer d’attraper, pendant une demi heure, une mouche qui vole au-dessus de lui. Avec une telle activité physique, il y a peu de risques qu’il grossisse.

S’il vit en appartement et qu’il n’a pas l’occasion de sortir, aménagez son espace de façon à ce qu’il puisse se dépenser. Les arbres à chat avec des jouets suspendus, les balles, les petites peluches, les cannes à pêche accrochées sur un support fixe, et autres jouets sophistiqués le feront bouger, courir, développer son équilibre psychique.

Si vous avez plusieurs chats, ce sera encore meilleur pour leur santé réciproque, puisqu’ils joueront ensemble, se courront après, se « battront » gentiment…