Accueil/Races de chats/Chat American Wirehair

Chat American Wirehair

Chat American Wirehair 2017-08-19T22:36:09+00:00

Informations principales

NomAmerican Wirehair
Origine

Etats-Unis
TailleMoyenne à grande
PoidsMâle : 5,5 à 7 kgs
Femelle : 3,5 à 5,5 kgs
PelageMoyen - Très dense - Frisé - Résistant - Raide au toucher
CouleursNoir - Bleu - Crème - Argent - Toutes les couleurs sont autorisées sauf le chocolat, Cannelle et Lilas
Espérance de vie14 à 18 ans
TempéramentAffectueux - Curieux - Doux - Intelligent - Vivant - Joueur - Très patient - Tolérant - Calme - Des instincts de chasse
PrixEntre 800 à 1200 €

Caractéristiques

CaractéristiqueNote
Adaptabilité5 stars
Affectueux5 stars
Amical avec les enfants4 stars
Amical avec les chiens5 stars
Amical avec les étrangers3 stars
Niveau d'énergie4 stars
Toilettage2 stars (dépend de la longueur du poil)
Problèmes de santé2 stars (Hypoallergénique : Oui)
Intelligence4 stars
Perte de poils3 stars
Besoin d'attention3 stars
Expressif2 stars

Apparence

L’atout le plus remarquable de l’American Wirehair est certainement son pelage unique. Contrairement à d’autres chats qui ont des pelages raides ou ondulés, le mien est visiblement ondulé, bouclé, un peu frisé et rugueux, d’où mon nom.

Mes amis me disent que j’ai un physique très athlétique. Même si je suis un chat de taille moyenne, les muscles de tout mon corps sont bien toniques et je peux bondir d’un coup ou sauter de façon énergique en un clin d’œil. Mes pattes musclées peuvent même me donner assez d’élan pour attraper des insectes !

J’ai une tête ronde avec des pommettes qui se détachent visiblement. Mon menton est un peu carré et j’ai un museau moyen qui présente de délicates moustaches.

Mes yeux sont en forme d’amandes et ils sont espacés de telle sorte qu’ils me donnent un regard plutôt doux et attentif. On m’a beaucoup dit que mes yeux semblaient vraiment mystérieux. Je suis sûr que vous allez les trouver assez charmant vous aussi.

Mes oreilles ne sont ni trop grandes ni trop petites. Elles sont juste comme il faut pour moi. Elles sont de longueur moyenne et sont un peu arrondis aux pointes. Comparé aux autres félins, mon cou n’est pas très épais. Elles complètent vraiment mon corps de taille moyenne et je pense qu’elles m’aident à avoir l’air plus raffiné.

Personnalité

Commençons par le commencement. Je suis un chat très bien élevé. J’ai un tempérament calme et je n’ai habituellement pas des crises de colère comme les autres félins si je n’obtiens pas ce que je veux. Cependant, j’ai besoin de vous me remarquiez de temps en temps et me couvriez d’affection.

Et quand je dis « affection », je veux dire étreintes, frottements sur le ventre et doux tapotements sur ma tête et mes oreilles. Je ne suis en aucun cas exigeant ou collant, mais j’apprécie que l’on me rappelle à l’occasion que j’ai une place spéciale dans votre cœur.

Beaucoup de mes amis disent que j’ai quelque chose avec les jeunes enfants et autres animaux de compagnie, surtout les chiens qui apprécient les chats. Je suis très tolérant et au lieu de sortir mes griffes à tout va, je préfère me retirer généralement quand je pense que le jeu est devenu trop rude à mon goût. J’aime être porté de temps en temps, mais très doucement et avec amour.

L’American Wirehair est un chat très curieux. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai besoin de beaucoup d’espace pour errer ici et là, parce que j’aime fureter et jouer au détective pendant mon temps libre. J’espère que vous aussi ma compagnie constante ne vous dérangera pas, car j’ai tendance à suivre mes maîtres et j’aime participer à ce qu’ils font. Que vous soyez en train d’accrocher une nouvelle photo sur le mur ou en train de chercher une place pour le nouveau tapis, vous pouvez être sûr que je serai là.

Entre vous et moi, j’ai un penchant pour les rebords de fenêtres. Il y a quelque chose avec ces rebords de fenêtre : ce petit morceau d’espace pris entre l’intérieur et le monde extérieur. Je pourrais m’allonger là pendant des heures, en regardant les allées à l’extérieur, surtout les oiseaux qui tapissent les arbres, les insectes qui flottent ainsi que les feuilles qui tombent.

On m’a dit que je suis un chat très sensible qui sait quand consoler mes maîtres. Eh bien, pour vous dire la vérité, c’est un de mes points forts. J’ai juste un don pour sentir si les gens se sentent un peu moins bien et de les faire se sentir mieux avec une tape rassurante sur la main ou en ronronnant sur leurs genoux.

Foyer idéal

Je ne suis pas très sélectif avec mes maîtres. J’ai juste besoin d’une maison où je peux jouer et explorer. Je suis très indépendant, mais cela étant dit, j’ai quand même besoin que l’on me montre de l’amour et de l’affection de temps en temps. Tant qu’il y a du soin et de l’affection, je suis ouvert.

Propriétaires de chats débutants, parents avec des nourrissons et des tout-petits ainsi que les individus avec d’autres animaux de compagnie, tous me conviennent.

L’American Wirehair s’adapte facilement et je peux adopter n’importe quel environnement tant que j’ai un peu d’espace pour gambader et m’amuser.

Histoire

Selon notre patriarche, grand-père Wirehair, notre famille a commencé dans une ferme dans l’État de New York en 1966. En vérifiant une litière de chatons d’American Shorthair, un éleveur du nom de Joan O’Shea a remarqué qu’un des chatons se distinguait des autres par son pelage particulier, rêche et frisé. Elle tomba tellement amoureuse de ce curieux chaton qu’elle le ramena chez elle. Et puis elle lui donna un nom très spécial : elle l’appela « Council Rock Farm Adam of Hi-Fi ».

Quand le chat arriva en âge de se reproduire, il fut accouplé avec un chat au pelage raide qui provenait de la même portée. L’accouplement aboutit à deux autres chatons encore plus bouclés qu’O’Shea acheta immédiatement. Elle les appela Amy et Abby. À ce stade, O’Shea réalisait qu’elle pourrait être sur le point de produire une nouvelle race de chats. Elle décida de vendre Amy à d’autres compatriotes amateurs de chats, Madeline et Bill Beck. Les Becks firent se reproduire Amy quand elle fut en âge. La litière résultante fut composée d’un certain nombre de chatons aux pelages frisés et produit même Barberry Ellen, le premier American Wirehair homozygote de l’histoire.

Une demande fut faite en 1967 pour que ma race soit officiellement reconnue par la CFA (Cat Fanciers Association), ce qui fut le cas très rapidement. Une des raisons pour lesquelles son enregistrement au fichier CFA a été accéléré était parce que des tests poussés ont été effectués par des généticiens de chats britanniques qui ont vérifié que l’American Wirehair ne partageait pas des gènes similaires avec des variétés comme le Devon Rex ou le Cornish Rex.

En 1978, la race American Wirehair a finalement obtenu son propre statut de Championnat CFA.

Santé

Il ne faut pas grand-chose pour garder un American Wirehair heureux et en bonne santé. Tout d’abord, je ne suis pas si compliqué à prendre en charge. Par rapport à d’autres félins, je n’ai pas besoin d’une attention particulière. Hormis quelques minutes de caresses, je peux être laissé seul et m’occuper de mes propres affaires. Bien sûr, mon pelage peut sembler demander beaucoup d’entretien, mais il ne nécessite en réalité qu’un brossage soigneux chaque semaine à peu près et cela suffit très bien.

Pour le reste, j’ai besoin d’être toiletté au moins une fois par mois. Voyez-vous, bien que je sois généralement en très bonne santé, je suis sensible aux allergies de peau diverses et à l’irritation si l’on ne me donne pas un toilettage régulier et méticuleux. La raison à cela est ma peau et l’intérieur de mes oreilles qui ont tendance à devenir très huileux. Cela rend ainsi facile pour les squames de s’accumuler et peut devenir assez tentant pour les visiteurs indésirables comme les germes et les parasites.

Puisque ma race est croisée avec l’American Shorthair, je peux aussi développer la cardiomyopathie hypertrophique (HCM), qui est une maladie commune de ce côté de la famille. C’est fondamentalement une maladie qui rend les parois de mon cœur plus épaisses si on ne lui donne pas assez de surveillance de la part d’un vétérinaire. Mais ne vous inquiétez pas cependant. Mon vétérinaire dit que des visites régulières à sa clinique tous les 5 à 6 mois me garderont en bonne santé pour les années à venir.

En dehors de cela, mes ongles ont également besoin d’être coupé toutes les deux semaines. Et c’est à peu tout pour ce qu’il s’agit de me garder heureux et en bonne santé.

Jouets préférés

J’ai beau être un chat très docile, l’American Wirehair a toujours le sang d’un chasseur dans ses veines. Saviez-vous que mes ancêtres ont été élevés à l’origine pour protéger les granges des souris ? Malheureusement, je ne reste pas trop souvent dehors maintenant et je me contenterai juste d’avoir un KONG Squirrel Catnip Toy pour vous montrer à quel point je suis compétent à traquer et épingler ma proie. Préparez-vous à être fortement impressionné.

J’aime aussi gratter ! Cependant, je ne voudrais pas abimer vos meubles. Alors m’avoir quelque chose comme ce Bergan Turbo Scratcher Cat Toy me permettra de gratter autant que je le souhaite sans augmenter vos factures de réparation de meubles.

Et ne me lancez pas sur le sujet de l’escalade. Je pense que je suis un connaisseur d’escalade certifié et avoir le Armarkat Cat Tree Furniture Condo dans la maison m’aidera à perfectionner mes stratégies pour escalader les endroits les plus durs. Il va également m’aider à garder les kilos excédentaires éloignés puisque l’escalade peut être une activité très épuisante !

Le saviez-vous ?

  • Mon manteau peut sembler très dur et dense, mais trop de peignage et de brossage peut éventuellement l’endommager. Alors s’il vous plaît, allez-y doucement sur le toilettage, à moins que je ne perde vraiment trop de poils.
  • Je ne veux pas me vanter, donc je ne parle pas ce ceci habituellement, mais je suis considéré comme le 33ème chat le plus populaire dans la CFA. Et ce n’est pas seulement grâce à ma beauté. Les amateurs de chats disent qu’ils aiment aussi mon tempérament serein.
  • J’aime vraiment faire rire mes maîtres. Je ne peux pas faire du stand-up, mais ma marque d’humour est non-verbale. Ne soyez pas surpris si je fais le clown la plupart du temps. Même vos enfants et vos autres animaux de compagnie me trouveront vraiment drôle.
  • Les scientifiques affirment que la mutation du pelage frisé n’est pas seulement distinctive chez les chats élevés en Amérique du Nord. Des caractéristiques de pelages semblables ont également été observées chez les félins qui vivaient dans les ruines de Londres après la Seconde Guerre mondiale. Cependant, ces chats étaient si insaisissables que les généticiens ne purent pas savoir si nous étions des cousins ​​éloignés.