Accueil/Races de chats/Chat British Shorthair

Chat British Shorthair

Chat British Shorthair 2017-10-20T00:03:39+00:00

Informations principales

NomBritish Shorthair
OrigineRoyaume-Uni
TailleGrande
Poids5 à 9 kgs
PelageCourt - Dense - Soyeux
CouleursBleu – Marron – Rouge – Argent - Crème
Espérance de vie12 à 17 ans
TempéramentAffectueux – Facile à vivre - Doux - Loyal - Patient - Calme
PrixEntre 800 à 1200 €

Caractéristiques

CaractéristiqueNote
Adaptabilité5 stars
Affectueux4 stars
Amical avec les enfants4 stars
Amical avec les chiens5 stars
Amical avec les étrangers2 stars
Niveau d'énergie2 stars
Toilettage2 stars (Nécessite une fréquence de toilettage d'1 fois par semaine)
Problèmes de santé2 stars (Hypoallergénique : Non)
Intelligence3 stars
Perte de poils1 star
Besoin d'attention3 stars
Expressif1 star

Apparence

Il y a une chose que vous devez savoir me concernant : je suis grand, beau et fier.

En fait, je suis l’un des félins les plus trapus qu’il puisse exister. Cependant, bien que mon corps ne soit pas vraiment volumineux, je suis bien musclé et possède une allure trapue. Mes jambes sont de longueur moyenne et se terminent par des pattes rondes qui complètent ma rondeur générale.

Mes amis me disent que ce qui me distingue d’abord des autres félins est la forme incroyablement ronde de mon visage.

Commençons par ma tête ronde. Je n’ai pas de trait aiguisé et je n’ai pas de pommette. Mes yeux sont ronds comme des boutons et j’ai même des oreilles qui sont plus circulaires que pointues. Et pour couronner le tout, j’ai aussi un nez rond ! Disons simplement que je n’ai rien de carré !

Le British Shorthair est très populaire parmi ceux qui sont à la rechercher d’un chat au pelage court et épais. En plus d’être très dense, vous aurez l’impression de toucher du velours quand vous y passerez vos doigts. Alors que la couleur signature de mon pelage est le bleu, je peux également être dans 40 autres nuances de couleurs et de tons différents tels que le chocolat, le lilas et le gris, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les British Shorthairs englobent un beau kaléidoscope de couleurs.

Saviez-vous que je suis très bien adapté aux environnements froids ? En plus de me donner assez d’isolation pour me garder au chaud, mon pelage a également la capacité de garder la chaleur. Dites-le moi la prochaine fois que vous avez un peu froid et je viendrai vous réchauffer avec un câlin.

Mon cou est très épais et j’ai un large torse. Ce sont des attributs que j’ai hérité de mes ancêtres félins qui étaient des chats travailleurs dans la campagne anglaise. Ils étaient utilisés pour chasser les rats et autres rongeurs et ainsi protéger les réserves. Je suis très fier d’avoir ces caractéristiques physiques parce qu’elles me donnent fière allure.

Personnalité

Je ne suis pas du genre à faire des drames.

En fait, j’ai toujours été complimenté pour mon calme, ma disposition à être zen. Je pense que rester cool est la voie à suivre. Je n’aime pas être trop actif pendant les jeux ou mettre la maison sens dessus dessous juste parce que j’ai besoin d’attention. Ce n’est tellement pas la voie du Tao.

Mes amis m’ont souvent dit que j’avais le contact facile avec les gens et les autres animaux.

Eh bien, pour vous dire la vérité, j’ai toujours vu l’amitié comme l’une des choses les plus importantes dans la vie.

J’aime être sociable et j’aime tout simplement construire des relations étroites. Je ne réfléchis pas à deux fois avant de serrer la patte à un étranger ou pour me lier d’amitié avec un chien ami des chats. J’ai même été connu pour être ami avec quelques lapins.

Que puis-je dire ? La vie est trop courte pour faire de la discrimination.

La seule chose est que… bien que je sois très à l’aise avec les gens, je suis un peu méfiant quand je suis avec de jeunes enfants. J’ai peur qu’ils jouent avec moi de manière trop brutale et que je puisse être blessé dans le processus. Assurez-vous simplement de garder un œil attentif sur vos enfants lorsque nous jouons ensemble.

Même si je suis très tolérant et que je n’essaierai  même pas d’utiliser mes griffes quand je sens que le jeu devient trop brutal, il y a une possibilité que je ne joue plus avec la personne en question pendant une longue période.

Oh et il y a quelque chose que vous devez savoir : le British Shorthair n’aime pas trop être porté. Je suis un chat qui aime rester au niveau du sol et je vous assure que vous m’entendrez protester bruyamment si vous tentiez de me soulever. En fait, je n’aime pas non plus escalader des choses. Je préfère me promener dans  la maison sans monter sur quoi que ce soit. Je pense que c’est beaucoup plus sûr de cette manière. Je suis comme ça.

Je ne suis pas très exigeant et collant quand il s’agit d’attention. Les seules fois où je pourrais me faire remarquer c’est si mon bol de nourriture est vide ou que ma litière n’a pas été nettoyée.

Juste pour clarifier les choses : je ne suis pas un chat solitaire. Je préfère juste ma paix et ma tranquillité.

Foyer idéal

Mon amabilité et ma disposition au calme font qu’il est facile de prendre soin de moi, même pour ceux qui ont un chat pour la première fois.  Tout ce qu’il me faut c’est une maison avec beaucoup de surface au sol pour gambader et jouer. Oh, et avoir beaucoup de colocataires ne me dérange pas, non plus. Je peux facilement vivre avec une famille de trois à sept membres. Je dis toujours que plus on est de fou et mieux c’est !

Même être colocataire avec des chiens, des lapins et d’autres chats ne me dérange pas. Tant qu’ils n’essaieront pas de prendre ma nourriture ou d’accaparer mon coin à moi, tout ira bien. Assurez-vous juste d’avoir des lits séparés et des bols de nourriture pour nous tous afin d’éviter la confusion.

Histoire

Ok, restez concentré maintenant parce que mon histoire est longue.

Selon ma grand-mère Britty, ma famille  est originaire de Rome, il y a de cela 2000 ans. Mes ancêtres étaient gardés dans les foyers comme gardiens contre les rongeurs et autres visiteurs indésirables.

Lorsque l’Empire Romain a commencé à se développer, les premiers British Shorthair ont été amenés sur les routes pour tenir compagnie aux soldats et patrouiller les casernes contre les rongeurs.

Oui, le trajet vers les îles britanniques a presque été gratuit pour nous. Nous avons finalement augmenté en nombre au fil du temps et la majorité d’entre nous s’est installée à la campagne en tant que chats de ferme.

À la fin des années 1800, un amateur de chats nommé Harrison Weir a remarqué la beauté de ces félins et a décidé de rassembler les plus beaux spécimens pour une reproduction sélective. Avec l’aide de ses amis, Weir a travaillé très dur pour produire des chatons qui visaient à impressionner le mouvement croissant des amateurs de chat en Grande-Bretagne.

Au final, Weir a organisé une exposition de chats en 1871 qui a mis en évidence les fruits de ses efforts. L’appréciation que Weir a reçue était tout simplement écrasante. Les aficionados de chats dans et autour du Royaume-Uni ont commencé à prendre connaissance de cette nouvelle race et ils ont finalement inclus mes ancêtres dans les représentations qui ont suivies à travers le pays.

Cependant, une chose très triste s’est produite durant la 2ème guerre mondiale. La violence a presque fait disparaître tous les British Shorthairs dans le pays, à l’exception d’une poignée qui a réussi à se cacher dans des abris anti-bombes. Pour empêcher la race de disparaître complètement, les amateurs de chats ont demandé la permission au « Conseil d’administration britannique des amateurs de chats » de croiser les félins restants pour reconstruire son pool génétique.

En conséquence, des mâles et des femelles British Shorthairs ont été croisés avec diverses autres races qui avaient les mêmes dispositions et caractéristiques que le Chartreux ou le Persan. Après des années et des années de croisement, le British Shorthair moderne est né.

Le British Shorthair n’est pas arrivé en Amérique du Nord avant les années 1960. Nous avons été officiellement reconnus par « l’Association Américaine des Amateurs de Chats » (ACFA) en 1970. Dès lors, d’autres bureaux d’enregistrement  de chats respectés comme l’Association Internationale des Chats (TICA) et l’Association des Amateurs de Chats (CFA) ont suivi. Ma race a reçu un statut privilégié en 1980.

Santé

Le British Shorthair est un chat très robuste et il n’en faut pas beaucoup pour me garder heureux et en bonne santé. Je suis essentiellement résistant à un grand nombre de maladies en raison de mon patrimoine génétique diversifié. Des visites régulières chez le vétérinaire tous les 5 à 6 mois me maintiendront en bonne santé pour les années à venir.

Je n’ai vraiment aucune exigence particulière quand il s’agit de soins. J’ai juste besoin d’un vigoureux brossage hebdomadaire pour me débarrasser des cellules mortes de ma peau qui peuvent s’être accumulées dans mon pelage, et c’est à peu près tout. Un bain n’est pas du tout nécessaire sauf si je suis vraiment sale.

Jouets préférés

Comme je l’ai souligné plus tôt, le British Shorthair préfère rester au sol plutôt que d’escalader comme les autres félins. Et je préfère plutôt jouer avec un jouet interactif ! Mettre la patte sur ce tunnel pour chats serait un rêve devenu réalité. Mis à part le spacieux tunnel à 3 voies, il me permet également de faire la course, ce qui ne manque jamais de me régaler à chaque fois.

Je suis simplement un fou du grattage ! Cependant, pour m’empêcher de couper et d’endommager vos meubles dans la maison, je vais avoir besoin de quelque chose comme ce grattoir. Le rond de grattage est remplaçable et la partie de plaisir commence dès que vous placerez la balle sur la piste circulaire.

Une dernière chose : je ne suis peut-être pas très fou d’escalade, mais j’aime vraiment sauter dans les airs pour étirer mes muscles et garder mon corps en forme. Avoir quelque chose comme ce jouet avec des plumes  m’occupera pendant des heures ! Il fait également surgir le chasseur qui est en moi quand je bondis et sort mes griffes pour atteindre la cible.

Le saviez-vous ?

Je pense que je suis l’inspiration du chat Cheshire dans Alice au Pays des Merveilles. Allez quoi ! Ce sourire taquin ? Ce visage rond ? C’est tout à fait moi !

Saviez-vous que j’ai plus de fourrure que n’importe quel autre chat. Oui, ma fourrure est vraiment dense, comme du velours et tellement douce. C’est assez spécial si vous voulez mon avis (et celui du CFA et de la TICA).

Je préfère rester à l’intérieur que de traîner dehors. Je suppose que c’est à cause de ma lignée d’ancêtres chasseurs de rats. Si jamais vous voulez voir cette facette de moi, agitez simplement un jouet pour chats devant mes yeux. Je me jetterai dessus plus vite que vous ne l’auriez imaginé !