Accueil/Races de chats/Chat Siamois

Chat Siamois

Chat Siamois 2017-10-20T00:34:37+00:00

Informations principales

NomSiamois
OrigineThaïlande
TailleMoyenne
PoidsMâle : 5 à 7 kgs
Femelle : 3,5 à 5,5 kg
PelageCourt - Brillant - Soyeux - Doux
CouleursNoir - Chocolat - Bleu - Lilas - Blanc
Espérance de vie12 à 15 ans
TempéramentActif - Agile - Intelligent - Sociable - Affectueux - Energique
PrixEnviron 500 €

Caractéristiques

CaractéristiqueNote
Adaptabilité5 stars
Affectueux5 stars
Amical avec les enfants4 stars
Amical avec les chiens5 stars
Amical avec les étrangers5 stars
Niveau d'énergie5 stars
Toilettage3 stars (Nécessite une fréquence de toilettage modérée)
Problèmes de santé1 stars (Hypoallergénique : Non)
Intelligence5 stars
Perte de poils3 stars (Nécessite un brossage régulier et un bon aspirateur)
Besoin d'attention5 stars
Expressif5 stars

Apparence

Qui ne connait pas le chat Siamois ? En effet, je suis de loin le chat le plus reconnaissable. Ce qui n’est pas surprenant compte tenu des signes distinctifs qui me caractérisent, comme mon visage triangulaire ou le bout de ma queue noire.

Mais ce qui est le plus singulier chez moi, c’est mon pelage blanc en son centre et noir aux extrémités, plus connu sous le nom de motif colourpoint.

Saviez-vous que celui-ci résulte de la mutation d’une enzyme impliquée dans la production de mélanine ? Concrètement, cette enzyme, qui est sensible à la chaleur, ne s’active qu’aux endroits les plus froids de mon corps, et donc principalement ma tête et mes extrémités.

L’inconvénient quand on a un pelage aussi joli, c’est qu’il fait des envieux. Ainsi, par le jeu des croisements, de nouvelles races de chats ont hérité de cette particularité génétique. Il s’agit notamment du chat Himalayen et du chat Burmese. Par conséquent, il vous faudra y regarder de plus près pour distinguer un véritable Siamois d’une autre race ayant hérité de mon patrimoine génétique.

Pour ce faire, commencez par regarder la tête. Un vrai Siamois possède une tête triangulaire avec un menton anguleux, des joues creusées et l’arrête du museau bien prononcée. Nous possédons également des yeux remarquables. En forme de grandes amendes, leur couleur varient du bleu ciel au bleu saphir.

Bien que nous partagions le même pelage, nous avons un air bien plus raffiné que le chat Himalayen. Si vous aviez encore besoin de nous différencier, sachez qu’un véritable Siamois possède un pelage court et soyeux et présente une allure svelte et athlétique contrairement à l’Himalayen qui est un chat mastoc au poil long.

Et si cela ne suffisait pas, sachez enfin que nous avons de très grandes oreilles. Certains de mes cousins possèdent des oreilles aussi grandes que leur tête !

Personnalité

J’adore passer du temps avec mes maîtres et disons-le quiconque me prêtera attention et voudra bien m’écouter. Le fait est que j’ai beaucoup de choses à dire. J’ai une opinion sur tout. Il se passe des choses incroyables dans ma tête et je ne suis pas en reste lorsqu’il s’agit de partager tout ça. Vous l’aurez compris,  je suis chat très vocal.

Et comprenez bien que lorsque je miaule, il faut écouter. Que vous soyez au téléphone ou en train de discuter avec quelqu’un m’importe peu.

Notez également que je ne fais pas dans la finesse quand il s’agit de communiquer. Si d’autres chats se contentent de quelques doux miaulements ou ronronnements, nous les Siamois préférons des sonorités plus fortes et plus aiguës semblables aux cris d’un bébé.

Si je commence à pleurer, n’essayez pas de m’ignorer. Vous n’y parviendrez pas de toute manière. Je suis du genre têtu et n’abandonnerai pas tant que je n’aurai pas votre attention.

Au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, oui, j’ai besoin de beaucoup d’attention. Tant et si bien que je n’hésiterai à vous le faire comprendre si j’estime que vous ne passez pas assez de temps avec moi : miaulements graves et forts allant parfois jusqu’à des accès de colère.

Ne soyez pas effrayé pour autant. Cet important besoin d’attention, je le compense ailleurs. Pour commencer, je suis un chat extrêmement sociable. J’adore passer du temps avec les humains, même avec les tout-petits. Et sachez que nous-autres Siamois conservons notre nature joueuse même à l’âge adulte.

Je suis également incroyablement affectueux avec mes maîtres. Souvent, je m’attacherai particulièrement à une personne, à qui j’offrirai beaucoup de tendresse, que je suivrai partout et à qui je porterai une attention constante.

Par ailleurs, je suis un chat très intelligent. Vous pourrez par exemple facilement m’apprendre à jouer à la balle. Je suis également assez docile dans la mesure où vous pourrez me promener avec un harnais.

Foyer idéal

Je ne suis pas un chat comme les autres. Mes maîtres devront pouvoir répondre à mon besoin irrépressible d’attention. Ils devront également pouvoir s’accommoder d’un chat bruyant, obstiné et du genre pot de colle.

Tant que vous avez ces qualités, peu importe votre âge. Je m’entends même très bien avec les enfants et j’adore jouer avec eux. S’ils deviennent un peu trop agités ou s’ils me trimballent plus que je ne le souhaite, je ne sortirai pas les griffes pour autant.

Histoire

Siamois, c’est un nom de race plutôt évocateur, vous ne trouvez pas ? Je viens en effet du Siam, que l’on appelle aujourd’hui la Thaïlande. J’étais à l’époque considéré comme un chat royal dont les moines prenaient soin. Dès le 14ème siècle, j’avais déjà acquis une belle réputation grâce à mon charme unique.

On parle même de moi dans les Cat Book Poems, des manuscrits rédigés entre 1350 et 1767. On y trouve la description des espèces félines qui étaient endémiques à la Thaïlande et ses régions voisines comme le Korat, mais également quelques histoires intéressantes sur la naissance du Siamois. En effet, de nombreux mythes gravitent autour de mon arbre généalogique.

Mon préféré concerne les membres de la famille royale de Thaïlande. Il se disait qu’à leur mort, leurs âmes ne quittaient pas le monde des vivants mais étaient simplement transférées à mes ancêtres.

Si tous les amateurs de chats sont d’accord pour dire que le Siamois vient de Thaïlande, les avis divergent quant à la manière dont ils sont arrivés en Europe et aux Etats-Unis. Une version soutient je suis apparu pour la première fois à l’occasion d’un concours de chats au Crystal Palace de Londres en 1871.

Néanmoins, je n’ai pas reçu l’accueil espéré. Certains ont même qualifié mes illustres ancêtres de « chats cauchemardesques et non naturels ». Incroyable, n’est-ce pas ?

Mais les plus sensibles des amateurs de chats présents ce jour-là apprécièrent notre robe si étrange. A tel point qu’ils commencèrent à nous intégrer à des programmes d’élevage.

Mais il existe une autre version de notre arrivée en occident. Un premier Siamois aurait posé le pied sur le sol américain en 1878 comme cadeau fait à la première dame, Lucy Webb-Hayes, femme du 19ème président des Etats-Unis, Rutherford B. Hayes, par David Stickles, consul américain basé à Bangkok.

Si nous sommes arrivés en occident au 19ème siècle, la popularité des Siamois n’a commencé à croître qu’au lendemain de la seconde guerre mondiale et demeure depuis une des races de chats les plus populaires.

Santé

Il est très simple de prendre soin d’un Siamois. J’ai simplement besoin d’un brossage hebdomadaire. Je n’ai pas de besoin particulier en ce qui concerne l’alimentation contrairement à d’autres races.

J’ai beau être solide, je n’en reste pas moins sensible à certaines maladies comme la fibroélastose endocavitaire qui peut devenir très grave si mal traitée.

Jouets préférés

J’ai toujours eu un penchant pour les jouets que je peux partager avec mes maîtres comme ce jouet à plumes pour chat. Je raffole des plumes. Et puis ça me permet de passer du temps avec vous.

Dans le même style, j’aime aussi ce jouet avec une souris au bout. Cela réveille mon instinct de chasseur.

J’aime aussi grimper un peu partout mais aussi me détendre. Optez donc pour un cette arbre à chat qui propose aussi des plateformes pour se reposer.

Le saviez-vous ?

En Thaïlande, on ne m’appelle pas chat Siamois mais wichienmaat.