Accueil/Races de chats/Chat Sibérien

Chat Sibérien

Chat Sibérien 2017-10-20T00:36:09+00:00

Informations principales

NomSibérien
OrigineRussie
TailleGrande
PoidsMâle : 6 à 10 kg
Femelle : 4 à 7 kg
PelageEpais - Dense - Soyeux - Doux - Mi-long
CouleursPresque toutes les couleurs et colourpoint (sauf chocolat et lilas)
Espérance de vie11 à 15 ans
TempéramentVif - Actif - Equilibré - Attachant - Caractériel - Sociable - Joueur - Fidèle
PrixEnviron 1000 €

Caractéristiques

CaractéristiqueNote
Adaptabilité5 stars
Affectueux5 stars
Amical avec les enfants5 stars
Amical avec les chiens4 stars
Amical avec les étrangers4 stars
Niveau d'énergie5 stars
Toilettage2 stars (un toilettage 1 fois par semaine + 1 bain 1 fois par semaine également est conseillé)
Problèmes de santé4 stars (En bonne santé de façon générale : idéal pour les propriétaires qui ne veulent pas se soucier des coûts médicaux à long terme. Hypoallergénique : Oui)
Intelligence4 stars
Perte de poils4 stars
Besoin d'attention4 stars
Expressif2 stars (Connu pour être vocal : Les propriétaires pourraient être ennuyés par des cris excessifs et indésirables ou miaulements, surtout la nuit.)

Apparence

Je peux me vanter d’avoir un des pelages les plus luxueux des chats dans le monde. Il est certainement plus épais que la normale et a une épaisseur vraiment distinctive, de telle sorte qu’il vous sera difficile de le trouver sur un autre chat.

En plus de porter un lourd manteau de poils couvrant de manière massive ma poitrine et mes jambes, le chat Sibérien a aussi des poils épais et un sous-poil tellement efficace, au point qu’il peut repousser l’humidité. Même ma queue, mes oreilles et mon visage sont touffus.

Et juste pour être clair, mon pelage est beaucoup plus que du simple esthétisme, c’est un héritage de mes racines. Voyez-vous, dans le passé, mes ancêtres parcouraient les forêts de  Sibérie où le climat était assez impitoyable, d’où mon nom de chat Sibérien.

Cela se voit aussi dans ma corpulence générale. J’ai tendance à être plus gros et plus robuste par rapport à d’autres chats de pédigrée différent.

Cela vient de ma capacité à me développer dans des taïgas rugueuses où la taille peut vous aider ou anéantir vos chances de survie. Et mes chances de survie sont assez bonnes avec ma musculature et mon physique, mais aussi mes jambes tellement bien développées.

Ne vous méprenez pas, cependant, être un peu costaud ne signifie pas que je ne suis pas agile. Je suis un chat après tout. Même avec ma fourrure épaisse et mon corps robuste, je reste étonnamment agile et je peux sauter soudainement sur un bureau ou grimper pour explorer les endroits les plus hauts perchés de votre maison.

Personnalité

Mes amis m’ont surnommé le «doux géant», ce qui résume assez bien ma personnalité. Malgré ma taille plus grande que celle des autres chats, je suis super cool et facile à vivre. Et bien que je puisse avoir l’apparence d’un chat rencontré dans les bois, je suis très aimant et n’hésiterai pas à montrer à mes maîtres des gestes d’affection.

En fait, j’aime tellement mes maîtres que j’essaie de les faire participer à mes jeux chaque fois que je le peux. Cela signifie que je vais vous apporter à peu près tout ce que je peux faire tenir dans ma bouche comme des boules, des clés et des bouteilles en plastique dans le but de vous entraîner dans le jeu de « va chercher ». Oh ! Et je vais vous montrer régulièrement mes compétences en bonds et en sauts pour gagner votre admiration et vos applaudissements.

Ma convivialité n’est pas non plus seulement réservée à mes maîtres. Je suis généralement amical et sociable, je n’ai donc aucun problème avec les autres humains et autres animaux de compagnie.

Je vais immédiatement m’habituer à de nouveaux environnements et de nouvelles personnes, alors ne soyez pas étonnés si je me nomme moi-même l’agent d’accueil officiel de la maison chaque fois que des visiteurs viendront vous visiter.

Je suppose que cela vient du fait que le chat Sibérien est né pour la survie. Mais j’ai aussi d’autres compétences. Prenez par exemple, l’escalade, jJ’y suis super doué ! Malgré ma taille, je n’ai aucune difficulté à escalader les endroits en hauteur dans et autour de la maison. Et cela inclut tout, des armoires aux comptoirs de cuisine, aux rebords des fenêtres.

Le chat Sibérien est aussi exceptionnellement intelligent. Et je sais me servir de cette intelligence à mon avantage. Par exemple je suis capable de rapidement comprendre comment les portes et les armoires fonctionnent afin que je puisse mettre la patte sur les friandises et autres douceurs que vous auriez cachées. Une fois que j’ai compris cela, je vais passer à mes autres objets préférés : les objets brillants ! Donc ne soyez pas surpris si un jour vous ne trouvez plus vos bijoux. Vous ne les avez pas déplacés ou perdus, cela signifie simplement que je les ai empruntés pour jouer. Oh, par contre je n’ai pas encore maîtrisé l’art de ranger les choses. Donc si vous n’avez pas envie de me voir mettre le nez dans vos affaires à chaque fois que vous aurez le dos tourné, cela peut être une sage idée que de me procurer des jouets qui garderont mon cerveau en éveil.

Autre caractéristique du chat Sibérien : contrairement à d’autres félins qui évitent l’eau, je suis un chat qui adore cela. Les robinets me fascinent et jouer dans les éviers et baignoires avec de l’eau encore dedans est sur ma liste d’activités favorites de tous les temps. Je pourrais même rentrer à l’intérieur de la douche avec vous si vous laissez la porte ouverte.

Vous êtes prévenus.

Foyer idéal

Bien sûr, le chat Sibérien est peut-être plus grand que la plupart des félins et a l’apparence d’un chat sauvage, mais en réalité, il est très facile de prendre soin de moi. Même les tout nouveaux propriétaires de chat et les personnes âgées à la recherche d’un compagnon félin n’auront pas de difficultés à m’avoir comme animal de compagnie.

Je suis également très patient et tolérant envers les jeunes enfants et autres animaux de compagnie. Vous ne me verrez pas me venger lorsque je serai surpris ou porté un peu trop brutalement. Je pense aussi que mon pelage très épais me rend imperméable à beaucoup de sensations désagréables que mes homologues aux pelages plus fins peuvent facilement sentir.

Histoire

Vous pouvez facilement deviner d’où je viens juste à partir du nom de ma race. Mes ancêtres ont prospéré dans les forêts sibériennes où le climat est assez froid, ce qui explique ma taille plus grande que d’usage et mon pelage très abondant. Cela est logique, non ? Si vous cherchez à survivre dans les taïgas sibériennes où il gèle quasi immédiatement, vous devez avoir les attributs physiques pour vous aider à survivre. Et grâce à notre résistance et à notre intelligence, mes ancêtres chats Sibériens ont prospéré. Dans le même temps, ils ont également gagné en popularité en Russie, devenant si populaires qu’ils ont même été transformés avec le temps en figures de premier plan dans la littérature populaire locale.

Les chats Sibériens étaient généralement représentés comme des protecteurs d’enfants perdus ayant erré dans les bois, ainsi qu’en tant que gardiens de portails féeriques. Si vous tombez sur un conte populaire russe parlant de chats, je parie que l’histoire concerne mes ancêtres.

Cependant, si vous espérez en savoir plus sur ma lignée qu’en lisant simplement les aventures de mes ancêtres dans les contes, alors vous allez être déçus. Obtenir des informations substantielles sur ma race peut être très difficile car on sait très peu de choses nous concernant au final.

Bien que nous soyons officiellement reconnus comme le chat national de la Russie, il n’y a pas de dossiers historiques conservés sur les origines de notre race ou la façon dont nous avons été domestiqués. La seule histoire récurrente que vous rencontrerez lorsque vous mènerez une recherche approfondie sur ma race est la façon dont mes ancêtres ont aidé à repousser les rongeurs et autres parasites des granges et des magasins.

Quand l’intérêt pour les chats a gagné en popularité dans toute l’Europe il y un siècle et demi, mes ancêtres ont été l’une des races qui ont été les plus fréquemment exposées lors d’expositions à partir de 1871. Ils ont même été inclus dans « Our Cats and All About Them », un roman du 19e siècle écrit par Harrison Weir. Ils ont également été présentés dans « Domestic and Fancy Cats » de John Jennings publié en 1898.

Il a fallu beaucoup de temps pour que la race du chat Sibérien arrive sur les rives de l’Amérique du Nord. Nous sommes arrivés aux États-Unis en 1990, grâce aux efforts d’Elizabeth Terrell, éleveuse en Louisiane à Bâton Rouge, qui s’est spécialisée dans l’élevage des Himalayens.

Alors qu’elle lisait un magazine sur les chats en 1988, Terrell a lu qu’un groupe d’amateurs de chats russes étaient prêts à importer quelques spécimens pour aider à proliférer la race dans d’autres parties du monde.

Elle a décidé de prêter main-forte et a immédiatement écrit à un membre du club de chat de Kotofei de Saint-Pétersbourg, Nelli Sachuk, pour l’informer qu’elle aimerait les aider.

Au cours des derniers mois de 1989, Terrell et Sachuk décidèrent de faire un échange de trois chats Sibériens, dont deux femelles nommées Naina Romanova et Ofelia Romanova, ainsi qu’un mâle, Kaliostro Vasenjkovich, contre quatre Himalayens. L’éleveur de Bâton Rouge les a immédiatement intégrés dans son programme de sélection quelques semaines après leur arrivée.

Terrell a nommé le premier chaton qu’elle a produit «Taiga», comme un clin d’œil à son pays d’origine et à son environnement naturel. La TICA  (The International Cat Association) a accepté la race du chat Sibérien dans son registre en 1996, suivie par l’ACFA (American Cat Fanciers Association), trois ans après. Et les choses ont rapidement progressé à partir de là. Le registre de chats le plus récent à reconnaître notre race est the ‘Cat Fanciers Association’ en 2006.

Santé

Je suis né pour la survie et de ce fait, le chat Sibérien est l’une des races les plus robustes dans le monde des chats. Je n’ai pas d’exigences diététiques spéciales et la seule chose que vous aurez besoin de faire régulièrement pour moi est un brossage et un toilettage approfondi pour empêcher que mon manteau de poils soit bouloché ou emmêlé. Juste une fois par semaine, cela devrait le faire. Merci !

Jouets préférés

J’ai un faible pour les jouets qui m’encouragent à travailler mon intelligence tout en m’amusant comme ce plateau d’activités. Mis à part un tunnel avec un trou de souris où mes maîtres peuvent cacher plein de choses amusantes et des friandises, ce jouet dispose également d’un globe ressemblant à un bol de poisson où je dois ramasser des friandises avec mes pattes. Très amusant.

Vous allez toujours me voir escalader les endroits hauts perchés de la maison. En plus du risque de casser quelque chose, il y a aussi une chance que je puisse griffer et détériorer les meubles. Pourquoi ne pas mettre la main sur cet arbre à chat pour satisfaire mon envie de grimper et ainsi éviter la casse ?

Je suis un chat connu pour jouer avec mes compagnons humains en mettant des trucs dans ma bouche. Je ne vais même pas y penser à deux fois avant de mordre des clés ou d’autres choses dures, ce qui pourrait blesser ma délicate bouche. Assurez-vous d’obtenir ces balles résistantes et souples pour m’empêcher de me blesser la bouche et me permettre de quand même m’amuser.

Le saviez-vous ?

En tant que chat à maturation lente, il me faut environ cinq ans pour que je devienne complètement mature. C’est la raison pour laquelle les éleveurs ont encore du mal à augmenter le nombre et la présence du chat Sibérien dans et autour des États-Unis.

Si vous voulez m’avoir pour vous, il vous faudra un peu de patience, cela peut prendre jusqu’à un an et demi avant d’obtenir un chaton de race pure de Sibérie d’un éleveur.

Bien que je puisse exister dans n’importe quelle couleur, la couleur « brown tabby » est la plus recherchée parmi les amateurs de chat.