Accueil/Soigner/Mort d'un chat : la réglementation/Tout savoir sur l’euthanasie du chat

Tout savoir sur l’euthanasie du chat

Tout savoir sur l’euthanasie du chat 2017-08-15T22:34:36+00:00

l'euthanasie du chatFaire euthanasier un chat que l’on aime s’avère toujours une décision douloureuse à prendre. Dans quels cas est-ce incontournable et comment la procédure se déroule-t-elle ? Voici quelques indications pour vous éclairer sur le sujet.

Quand on n’a pas d’autre choix

Depuis un certain temps, vous constatez certains comportements qui semblent indiquer que votre chat souffre. Il peut s’agir de la conséquence d’une pathologie incurable ou des séquelles d’un accident ou encore d’une intervention chirurgicale qui n’a pas donné le résultat escompté. Quand un chat ressent de la douleur, il devient apathique, néglige sa toilette et cesse de s’étirer. Il pourra même passer sa journée caché sous un meuble, se montrer déprimé voire agressif, surtout s’il a du mal à dormir.

Avant de songer à l’euthanasie, la meilleure solution est de consulter votre vétérinaire pour savoir si d’autres alternatives pourraient apaiser la douleur qui affecte votre chat. Par contre, si votre chat refuse de se nourrir ou qu’il éprouve de plus en plus de difficulté à se déplacer par lui-même ou encore s’il semble présenter des problèmes respiratoires graves, le vétérinaire vous proposera probablement l’euthanasie comme seule solution.

La procédure elle-même

L’euthanasie se déroule toujours en deux étapes. En premier lieu, le vétérinaire injecte dans la patte du chat un médicament somnifère pour qu’il ne ressente pas la piqûre létale, qui sera ensuite administrée en intraveineuse ou intracardiaque. Ce procédé est toujours parfaitement indolore pour l’animal. S’il ne vous sent pas trop nerveux, il sera plus calme. Même s’il est endormi, continuez de le caresser pour qu’il sente votre présence. Si vous le pouvez, accompagnez-le jusqu’à la fin, ou demandez à une personne qu’il connaît de remplir ce rôle difficile à votre place.

Par la suite…

Surtout si votre chat a joué un rôle d’ami et de membre de la famille pendant plusieurs années, les semaines et mois qui suivront pourront être souvent teintés de tristesse. Dès votre retour du vétérinaire, éloignez ses jouets, ses bols et son panier pour ne pas qu’ils vous rappellent constamment son souvenir. Idéalement, prenez le temps de faire votre deuil avant de courir chercher un autre chat à adopter. Si vous possédez déjà d’autres animaux à la maison, n’oubliez pas qu’eux aussi sentiront le vide causé par son absence et auront besoin d’un peu plus de câlins et d’attention pendant cette période.

Prévoyez à l’avance l’endroit de sa dernière demeure ; au dernier moment, cela ne servirait qu’à vous rendre la décision plus difficile.