Accueil/Soigner/Prendre soin de son chat/Comment prévenir les problèmes de santé ?

Comment prévenir les problèmes de santé ?

Comment prévenir les problèmes de santé ? 2017-12-04T13:35:59+00:00

Les soins préventifs

Les propriétaires de chats semblent moins portés sur les soins préventifs que les propriétaires de chiens : beaucoup de chats ne seraient pas vaccinés, alors qu’ils sont en liberté dans les jardins. Or, un chat peut facilement attraper des maladies au contact d’autres animaux, et il est impératif que ses vaccins soient à jour, et qu’il soit vermifugé. Vous devez aussi penser aux puces, dont la présence n’est pas grave en soi, mais extrêmement désagréable.

Les vaccins

Les vaccins du chat sont au nombre de cinq. Tous les vaccins ne sont pas obligatoires, car cela dépend du mode de vie de votre chat, selon qu’il sorte ou non.

Les vaccins contre le typhus et le coryza sont obligatoires pour tous les chats, même pour ceux qui ne sortent pas. En effet, les humains peuvent porter ces virus sous leurs chaussures, et le chat être contaminé rapidement. Le typhus est très grave : le chat peut mourir en quelques heures.

La leucose féline, aussi appelée le « sida du chat », se manifeste par une baisse de l’immunité. Le chat attrape cette maladie au contact d’autres chats : il est donc impératif de le vacciner contre la leucose, s’il sort (même rarement) de la maison.

La chlamydiose est également conseillée : il s’agit d’une conjonctivite affectant les yeux. Quant au vaccin contre la rage, il est obligatoire dans les départements touchés par la maladie, et lorsque le chat voyage.

Vermifuger son chat

Les chats peuvent aussi transporter des vers, cette fois contagieux pour l’homme. Dès son plus jeune âge, il convient donc de le vermifuger. Le traitement consiste en une petite pilule à lui faire avaler. C’est un traitement préventif contre la présence de vers intestinaux : si le chat en avait, ces vers sont évacués grâce au traitement ; s’il n’en avait pas, le traitement empêchera leur apparition. Ce traitement est d’autant plus obligatoire quand le chat sort de chez lui et vagabonde dans les jardins voisins : c’est une question de santé publique.

Les traitements antiparasitaires

A l’instar des chiens, les chats peuvent se révéler de véritables sacs à puces. Dès que vous trouvez une puce sur son pelage, vous devez savoir qu’il en existe cent fois plus sous forme de larves, sur le chat et dans votre maison ! Dès que vous en décelez la présence, il faut donc immédiatement traiter l’ensemble de votre habitat (vêtements compris) pour éviter que ces puces se propagent : elles sont très désagréables pour l’homme et pour le chat.

Le traitement anti-puces peut être long : lorsque vous pensez en avoir éliminé, il en revient plein d’autres. C’est pourquoi il ne faut pas attendre, et éventuellement effectuer un traitement préventif à l’aide de sprays (pour la maison) et de pipettes (pour le chat).