Accueil/Soigner/Prendre soin de son chat/S’occuper d’un vieux chat

S’occuper d’un vieux chat

S’occuper d’un vieux chat 2017-08-15T22:30:51+00:00

Vieux chatUn chat vit une quinzaine d’années. C’est à partir de douze ans que l’on considère le chat comme étant entré dans sa période de vieillesse. A partir de là, vous pouvez vous attendre à des complications chez votre matou : douleurs, difficultés à se déplacer, sédentarité, perte d’appétit, maladies chroniques… Malgré tout, vous pouvez faire en sorte d’offrir à votre compagnon une fin de vie agréable.

Les conséquences du vieillissement

Avec l’âge, les organes du chat s’usent. C’est irréversible. La vieillesse n’est pas une maladie, mais un processus normal qui néanmoins affaiblit l’être vivant. Concernant votre chat, ce sera son pelage qui sera plus clair et terne, ses dents qui seront usées, ses déplacements qui seront laborieux, ses griffes qui seront moins entretenues.

De même, le rythme cardiaque diminue, et le chat peut présenter des difficultés respiratoires. Le chat perd de l’appétit, maigrit, urine plus. Il dort moins, réagit moins bien au stress, est moins sensible à son environnement.

Enfin, le chat souffre de maladies telles que les insuffisances rénales, l’hyperthyroïdie, l’hypertension artérielle, la cadiomyopathie hypertrophique, et peut développer des tumeurs.

En somme, tous ces éléments sont le résultat logique de l’âge et il n’y a pas grand chose à faire, sinon prévenir ces maladies et atténuer les douleurs. La plupart des chats âgés meurent de l’une de ces maladies ou défaillances. Si c’est inévitable, il est néanmoins possible de les atténuer.

Aider son chat à bien vieillir

Pour aider son chat à finir sa vie de la façon la moins désagréable possible, il faut adapter son alimentation : achetez-lui des croquettes « senior » ou liées à sa pathologie (obésité, insuffisance rénale…).

Aménagez-lui un coin au calme, loin du bruit et du stress. Si vous partez en vacances, laissez-le chez vous, et veillez à ce que quelqu’un vienne s’en occuper : il ne serait pas convenable de faire déménager un vieux chat, car cela serait encore une source de stress pour lui.

Il faut continuer de surveiller son état de santé afin de réagir au plus vite en cas de nouveau problème. Tout d’abord, observez-le quand il mange et boit. S’il boit anormalement beaucoup, appelez le vétérinaire : il se peut que ce soit un début de diabète. Même si vous ne remarquez rien, consultez le vétérinaire au moins deux fois par an : une fois pour l’examen général annuel et la vaccination, et une fois pour un examen plus spécifique.

Le chat doit continuer d’être vacciné et vermifugé. Sa dentition doit être détartrée, afin qu’il puisse continuer de manger normalement. Continuez de peigner et de brosser votre chat plusieurs fois par semaine.

Vous devez lui témoigner toujours autant d’affection. Ce contact humain et intime renforcera la confiance qu’il a en vous, et sentira que vous vous occupez de lui pour ses vieux jours.