Accueil/Soigner/Prendre soin de son chat/Soins pour un chat vieux

Soins pour un chat vieux

Soins pour un chat vieux 2017-12-04T13:39:46+00:00

prendre soin d'un vieux chatUn chat vieux demande naturellement plus d’attention qu’un chat jeune et en bonne santé. La vieillesse n’est pas une maladie, mais les chats peuvent vieillir plus ou moins bien. Le chat vieux aura besoin de plus de tranquillité et de consultations médicales.

La vieillesse chez le chat

C’est à partir de 12 ans que l’on considère le chat comme vieux. Son espérance de vie est d’environ 15 ans. Un chat vieillissant subit évidemment des dommages irréversibles, et normaux, puisque ce sont ses organes qui s’affaiblissent et perdent de leur vigueur. Le chat vieux est donc plus sujet aux maladies. On pourra faire en sorte que le chat en souffre le moins possible, et donc lui donner des médicaments pour atténuer.

Si votre chat a eu toute sa vie une très bonne santé alimentaire et corporelle, il a plus de chances de vieillir en bonne santé. Par exemple, si vous avez pris soin de ses dents pendant toute sa jeunesse, il gardera toute sa vie une belle dentition, même en espaçant les soins.

Réaménager son environnement

Un vieux chat cherchera davantage de tranquillité que lorsqu’il était jeune. Il ne bougera plus beaucoup, ne chassera plus, ne jouera plus, car il est fatigué.

Parfois, il aura même du mal à dormir, parce que certaines parties de son corps le feront souffrir. Il sera de moins en moins tolérant au bruit et à la présence de personnes inconnues. Il aura donc tendance à se retirer dans des endroits isolés de la maison. Vous pouvez l’aider à cela, comme installer son panier et ses croquettes dans un endroit calme, pourquoi pas une pièce un peu à l’écart, afin qu’il ne soit pas empoisonné par les hurlements des enfants ou le bruit de l’aspirateur.

Lui montrer davantage d’affection

Un vieux chat a besoin de beaucoup d’affection, et vous pourrez lui en témoigner en le caressant, le cajolant, et en lui faisant sa toilette habituelle (dents, oreilles, yeux, poils…). Déjà, en respectant sa tranquillité, même si vous êtes peu présent, ce sera un très bon signe d’affection pour lui.

Lui procurer des soins médicaux plus poussés

Le chat, quand il souffre, ne le dit pas. C’est lié à sa fonction de proie dans la nature : montrer qu’il est souffrant, c’est avouer qu’il ne pourra pas se défendre et que les prédateurs peuvent venir. Le chat domestique reproduit ce comportement. Il vous sera donc difficile de savoir si votre chat souffre.

A défaut de le deviner, emmenez-le plus souvent chez le vétérinaire pour faire un bilan de santé annuel et des examens plus poussés de ses organes, car c’est à cette période de sa vie qu’il est le plus sujet au diabète, aux calculs rénaux, et autres complications.